Jean-Christophe Mallet et Made in Cusset : il faut se serrer les coudes !

Jean-Christophe Mallet est le dirigeant de Detercentre, 15 personnes, 3 millions de chiffre d’affaires. C’est un distributeur de produits d’entretiens. 

Il est aussi président de la CPME Allier et de Made in Cusset Entreprises. 

Quel est votre métier 

C’est la distribution de produits d’hygiène et d’entretien. Nous avons un grand nombre de clients, qui vont des hôpitaux aux exploitations agricoles. L’entreprise a été créée en 1969 par mon père. Je l’ai reprise en 2010. 

Notre modèle c’est le rendement à l’hectare plutôt que la culture expansive. Du stock et des livraisons sous 48-72h pour satisfaire les clients. C’est comme cela que l’on a fait mentir ceux qui nous disaient que seules les grandes entreprises pouvaient réussir !

L’Entreprise est une alchimie, j’utilise la métaphore du graisseur. Je me suis entouré de gens qui sont meilleurs que moi dans leur domaine. En quelque sorte je mets de la graisse  dans les rouages !

Comment faites-vous face à la crise du coronavirus ? 

On est au front ! Je maintiens mon activité, mais pas de la même façon. Certains de nos clients sont fermés. On nous demande des produits que l’on vendait peu jusque-là… (masques, solution hydro-alcoolique-savons…)

Et Made in Cusset Entreprises ?

Il est lié à un changement politique. Lorsqu’Hervé Dubosq a été élu adjoint au maire, il était dirigeant d’entreprise et président de la CPME de l’Allier, il a fait le tour des entreprises de Cusset. Il leur a dit que l’on avait besoin d’elles. C’était nouveau pour nous la visite d’un « politique » dans les Entreprises.

L’Allier est un département rural, qui a eu des hommes politiques qui étaient dans l’opposition au gouvernement en place. Si bien que nous avons peu d’infrastructures. L’autoroute qui traverse l’Allier ne passait à la construction par aucune ville. Il y a un fort sentiment d’appartenance à Cusset, cité voisine de Vichy, Reine des villes d’eau. L’idée forte était de remettre l’entreprise au centre du village :

  • Sans entreprises, pas de valeur ajoutée
  • Pas de valeur ajoutée, pas de redistribution
  • Et sans redistribution…

On voulait  démontrer que, sur Cusset, il existait des chefs d’entreprise. Il en est résulté Made in Cusset entreprises. Une association qui regroupe une centaine d’entreprises. C’est un beau succès. 

Je leur dis « serrez-vous les coudes ». Je dis aux édiles : « faites-nous travailler ». Le mal de l’entreprise est le chacun pour soi. Mais lorsque l’on parvient à faire se rencontrer les hommes, il se passe quelque-chose. 

Il reste que le chef d’entreprise est trop pris par l’opérationnel. Il n’a pas le temps de prendre du recul. C’est peut-être ce à quoi pourrait l’aider Made in Cusset Entreprises, en lien avec les structures en charge de cette mission.

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :