Association


Photo de Kasuma sur Pexels.com

INTERpreneuriat : la clé de la transformation de la PME

L’ association des INTERpreneurs a pour objet de fournir des conditions qui permettent au dirigeant de PME de devenir un INTERpreneur, c’est à dire de découvrir le potentiel de « l’écosystème » qui l’entoure, et d’en tirer parti pour faire de son entreprise une entreprise forte, moderne et résiliente. 

Cette transformation est le facteur capital de résolution des problèmes auxquels la nation est confrontée. 

  1. La PME a un potentiel qui n’est pas exploité. S’il l’était, cela aurait pour conséquences : bons emplois pour tous, intégration des minorités, augmentation du niveau de vie général, régénération de l’attractivité des territoires et assainissement des finances de l’Etat.  
  2. Seulement, la PME fait face à une dégradation de son environnement, interne et externe : guerres commerciales, attentats, grèves des services publics, épidémies, incivilités… La solitude du dirigeant de PME, trait culturel français, n’est pas durable. 
  3. Pour réussir sa transformation, le chef d’entreprise doit passer de « solitaire à solidaire ». Il doit appliquer son talent d’entrepreneur aux forces de son écosystème, en particulier son territoire. Il doit devenir un interpreneur.
  4. Or, il se trouve que l’attitude de l’Etat, des services publics et des territoires a changé. Il y a maintenant à disposition de l’entreprise des moyens et des compétences. 

Pour atteindre cet objectif, l’association mène les actions suivantes :

  • Centre de ressources. Son objectif est de montrer la puissance de « l’intelligence collective » / « faire ensemble autrement » : 
    • mettre en lumière les ressources qui entourent le dirigeant, et comment les exploiter (témoignages), dans un format le plus pratique possible pour le chef d’entreprise. 
    • Poser et résoudre, collectivement, les questions qui préoccupent les dirigeants (au sens collectif plutôt qu’individuel). 
  • Diffusion du contenu du site web, via les médias appropriés (site web « référence », podcasts, newsletters mail, conférences, etc.)
  • Animation d’un réseau de « tiers de confiance », couvrant le territoire national :
    • Mission : intermédiaire entre services du territoire et entreprise. Aide à formaliser le besoin, et donne quelques conseils décisifs, identifie les services concernés et comment les approcher, s’en charge si c’est facile pour lui et difficile pour le dirigeant 
    • Profil : écoute / relai / loyal / agit vite et bien
    • Qualification : a fait ses preuves auprès de quelques entreprises.
    • Bénévole.
  • Relation aux organisations fédérant des PME, quelles qu’elles soient (organismes publics, syndicats patronaux, associations d’entrepreneurs…)
  • Relations presse
  • Recherche de fonds auprès de mécènes (« membres bienfaiteurs »), de façon à financer ses actions.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :