La semaine de l’interpreneur

Nouvelle semaine sous le signe de la start up industrielle. Deux articles peut-être significatifs des grandes tendances qui marquent les changements de notre société :

SelCareOne, c’est à la fois le traditionnel, la nature, et la dernière technologie. Un robot de soin à base d’huiles essentielles. Un entretien avec Brigitte Thito. https://associationdesinterpreneurs.wordpress.com/2022/05/09/selfcareone-pour-rester-en-bonne-sante/

Drone Interactive, c’est la réinvention des loisirs, qui deviennent « interactifs ». Un marché, là aussi, mondial. Un entretien avec Vincent Rigau. https://associationdesinterpreneurs.wordpress.com/2022/05/12/le-loisir-devient-interactif/

Nous avons procédé à notre fameuse séance « Top boss ». Résultat : une révélation pour l’entrepreneur que nous aidions, et un grand moment de joyeuse stimulation intellectuelle, pour les participants. Au moment où l’association entame son extension, et qu’elle va transmettre ses techniques à de nouveaux membres, la question qui se pose est : qu’est-ce qui fait que Top boss « marche », et obtient de tels résultats ?

Nous n’avons pas de réponse. Le phénomène a quelque-chose de miraculeux.

En tous cas, ce que provoque la séance, qui ne dure que deux heures, est la prise de conscience par l’invité qu’il « s’était fait » une vision erronée de sa réalité. Et il la projetait sur son environnement, ce qui produisait une prédiction auto réalisatrice. Le jeu du groupe consiste à mettre en question « l’histoire » que raconte l’invité sur sa situation et celle de son entreprise et à faire apparaître des contradictions. Elles prouvent que l’explication qu’il donne n’est pas la bonne.

Mais ce n’est pas tout. Il faut que l’invité ne soit pas désemparé devant la réalité qu’il découvre. Il doit y voir des moyens d’action. Comme cela a été le cas dans nos dernières séances, il doit avoir une révélation : il existe une façon d’être heureux. Et, paradoxalement peut-être, d’un seul coup tout devient facile !

Tout ceci a probablement une cause : la solitude du dirigeant. Il se peut qu’il soit impossible d’avoir une vision correcte de sa situation lorsque l’on est seul. En outre, nous constatons, à la fois en ce qui concerne la start up industrielle et la PME traditionnelle, que le monde est devenu tellement complexe, qu’il y a besoin de maîtriser finement tellement de techniques lorsque l’on dirige une entreprise, que c’est au dessus des capacités d’un individu. L’entreprise moderne demande un « cerveau collectif ».

Finalement, on peut se demander si nous ne souffrons pas, collectivement, d’idées inconscientes erronées qui nous font échouer. Par exemple, croire que diriger une entreprise doit être un calvaire…

Publié par Christophe Faurie

Président association des INTERPRENEURS. Nos entreprises ont une créativité hors du commun : c'est la solution aux problèmes du pays.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :