Territoires d’industrie : un modèle ?

L’association des interpreneurs a mené une courte étude concernant le programme Territoires d’industrie, qui vise à favoriser la réindustrialisation française.

L’intérêt de l’association pour ce programme vient, d’une part, de ce qu’il, pour le cas particulier de l’industrie, rejoint le diagnostic qu’elle fait de la situation du tissu économique français et, d’autre part, parce que la méthode qu’il préconise est quasi identique à celle qu’elle recommande. 

Qu’est ce que Territoires d’industrie ?

Lancé en 2018, le dispositif « Territoires d’industrie » concerne 148 territoires, 1600 projets et 500 intercommunalités[1]. Son objectif est d’apporter un accompagnement spécifique et renforcé, piloté par les régions en lien avec les intercommunalités, afin de redynamiser l’industrie et de réduire les fractures territoriales. 

Le plan de relance veut capitaliser sur ce levier anti-crise avec la mise en place d’un nouveau fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires, doté de 400 millions d’euros d’ici 2022. 

Points clés :

  1.  Un binôme élu local-industriel
  2.  Copiloté par l’Etat et les régions, il vise à financer les projets industriels individuels ou collectifs (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements, etc.) les plus structurants et à fort impact territorial.
  3. «  « La reconquête industrielle est une priorité partagée par l’État et les collectivités () Le plan France Relance doit accélérer cette dynamique. Les Territoires d’industrie sont un catalyseur de la relance », a affirmé Jacqueline Gourault () Le gouvernement veut poursuivre et amplifier la méthode partenariale du programme (collectivités, entreprises, services de l’Etat…) qui fonctionne bien et l’étendre aux futurs CRTE (contrats de relance et de transition écologique). »

 69% des projets retenus sont dans des territoires « fragiles »

Référence : https://www.amf.asso.fr/documents-programme-territoires-dindustrie-un-role-cle-pour-les-intercommunalites/40550

Principes :

  1. Diagnostic des besoins de l’entreprise industrielle : innover, financer, recruter, simplification administrative.
  2. Mais aussi : souci de l’attractivité du territoire (attirer des employés) : logement, transport, école, santé, numérique ; sortir de l’isolement le dirigeant : croiser d’autres entreprises, simplification de la complexité administrative
  3. La démarche : un projet monté par le territoire, dirigé par un binôme élu / industriel, l’Etat étant facilitateur, et offrant une boîte à outils de 20 mesures d’aide, qui correspondent aux besoins ci-dessus.

Vidéo de présentation : https://youtu.be/dJBKJ366E-I

Témoignage : cœur de Flandre, pays de Saint Omer : https://www.cohesion-territoires.gouv.fr/territoires-dindustrie-temoignages-des-acteurs-du-pays-de-saint-omer

Trois entretiens

Afin d’évaluer les résultats du programme nous avons interviewé un chef de projet ainsi que deux auteurs de rapports d’étude du programme. 

Témoignage d’un chef de projet

Points clés :

  1. Disposer d’un chef de projet est décisif pour le succès du projet. Dans ce cas, il est en grande partie financé par la puissance publique (et détachement de la CCI). 
  2. Dans ce cas, 5 communautés de communes associées. Chaque communauté est représentée par un élu, un industriel et un technicien. L’industriel est essentiel pour établir le contact préliminaire avec les entreprises locales pour repérer des entreprises « motrices » (une trentaine ici), qui vont s’engager dans le projet.
  3. Projets : 1) priorité des priorités : recrutement – attractivité 2) réhabilitation de friches industrielles 3) 2 projets « d’innovation », en groupe d’entreprises. 
  4. Les industriels se sont emparés du projet, ont imposé leur cadence et leurs objectifs. Les élus ont apporté leur pratique des questions publiques (dont financement). 

Témoignage : https://associationdesinterpreneurs.wordpress.com/2021/09/06/territoire-dindustrie-installe-un-dialogue-entre-elus-et-industriels/

Enquête AdCF  sur le binôme industriel / élu

L’AdCF a fait paraître un rapport sur le binôme élu, industriel, particularité du programme Territoires d’industrie. 

Interview de son rédacteur (https://associationdesinterpreneurs.wordpress.com/2021/09/02/territoire-dindustrie-a-redore-le-blason-des-industriels/) :

Nous retenons de cet entretien que les bénéfices principaux de Territoires d’industrie sont :

  1. il redore le blason de l’industriel et de l’industrie
  2. dialogue élu / industriel
  3. création de réseaux qui ont fait la preuve de leur résilience durant l’épidémie. 

Etude AdCF sur le programme Territoires d’industrie

L’AdCF a fait paraître quatre rapports sur le programme Territoires d’industrie : https://www.adcf.org/articles-territoires-d-industrie-les-notes-de-l-adcf-sur-les-actions-portees-par-les-acteurs-locaux-5782.

Notre interview de leur rédacteur : https://associationdesinterpreneurs.wordpress.com/2021/08/09/territoires-dindustrie-quand-les-intercommunalites-creent-les-conditions-dune-reindustrialisation-par-le-bas/

Nous retenons de ces textes des considérations à plus long terme : 1) redéveloppement de l’industrie signifie rechercher la productivité maximale (« industrie 4.0 », mais aussi formation, etc.) 2) Zéro artificialisation : les collectivités doivent désormais concevoir une réelle stratégie d’occupation des sols, en cherchant l’efficacité maximale, ce qui signifie « penser cluster d’entreprises ». 

Conclusion 

De ce survol nous croyons pouvoir conclure que si la démarche Territoire d’industrie est appliquée « correctement », elle réussit. « Correctement » signifie avant tout mettre à sa disposition un chef de projet. Son financement ne semble pas être un obstacle, apparemment : le cas échéant, des subventions peuvent-être trouvées. En conséquence, la condition quasiment nécessaire et suffisante de succès est la volonté des élus locaux.

Même si, en termes de réformes, l’histoire nous enseigne la prudence, nous pensons qu’il y a là une façon de réformer le pays, en rupture avec la tradition jacobine française, qui devrait être généralisée : 

  1. L’Etat fait un diagnostic rigoureux. 
  2. Il identifie un potentiel, et le moyen de l’exploiter. 
  3. Il n’intervient pas directement, mais met à la disposition de volontaires, dont il a décrit les caractéristiques, la « boîte à outils » dont son analyse montre le besoin, ainsi qu’un plan directeur pour guider un projet. 

Ce que montre aussi cette expérience est qu’un tel type de changement doit procéder dans un certain ordre. Sans bases, il est illusoire d’attendre des résultats concrets. Ici, la première étape de la démarche consiste à changer l’image de l’entreprise, et à établir un « dialogue » entre élu et chef d’entreprise. Il se constitue ainsi un réseau entre élus, services des collectivités, entreprises… Il favorise l’innovation, stimule la croissance de l’entreprise et renforce sa résistance aux crises. D’où amorce d’un cercle vertueux, dont les bénéfices quantifiables sont à long terme. 


[1] Au 1er septembre 2020, la France compte 1254 intercommunalités soit 22 métropoles (Métropole de Lyon incluse), 14 communautés urbaines, 222 communautés d’agglomération, 996 communautés de communes. De plus, 11 établissements publics territoriaux (EPT) sont insérés au sein de la métropole du Grand Paris. (https://www.adcf.org/chiffres-cles)

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

Un avis sur « Territoires d’industrie : un modèle ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :