PMT : culture start up

Poursuite de l’étude des clusters Français, en collaboration avec France Clusters. 

Aujourd’hui, Renaud Gaudillière, directeur général du PMT, pôle de compétitivité (ex Pôle des Microtechniques) de Bourgogne Franche-Comté (Site : www.pmt-innovation.com)

Le PMT…

Historiquement implanté en  Franche-Comté, première région industrielle de France en termes d’emplois industriels, et labélisé pôle de compétitivité dès 2005, le PMT (anciennement Pôle des microtechniques) a pris une dimension régionale lors de la fusion des régions. Il porte une vision marché forte à travers deux clusters, créés en 2018 promouvant les filières Technologies de Santé et Aéronautique Spatial Défense 

C’est 200 adhérents, dont 100 pour le premier cluster et 60 pour le second. Nous avons de grandes entreprises, mais surtout des fabricants et des sous-traitants, typiquement des PME industrielles de 15 à 30 personnes. 

Notre budget est de 1,4m€ essentiellement financé par la région. Notre équipe compte douze personnes. 

Notre mission ? On est là pour développer le business. Mise en réseau, faciliter les relations aux donneurs d’ordre, faire circuler l’information, faire monter en compétence et, en particulier, former les dirigeants… Notre philosophie est de montrer par l’exemple. 

Nous avons une logique de « circuits courts », de facilitateur de contacts. Car, même de grandes entreprises, qui ont beau être proches les unes des autres, ne pensent pas toujours à travailler ensemble et se connaissent finalement assez mal alors que présentes sur le même territoire

Nous constatons que les nouvelles générations sont plus ouvertes à la « chasse en meute » que les anciennes, qui étaient hyper techniciennes. Cependant, elle demeure peu compatible avec la culture française. Je me souviens encore, au temps où je travaillais dans le nucléaire, d’un salon en Inde : il y avait 40 entreprises françaises, là où chaque pays avait un représentant – guichet unique…

Mais notre point focal, c’est l’entrepreunariat par l’innovation. On a d’ailleurs en interne un accélérateur de startups 

Quel a été l’impact du coronavirus sur le pôle et ses adhérents ? 

Pour le pôle, un manque à gagner de 70.000€ du fait du décalage d’événements. Mais cela nous a permis de faire un suivi fin des adhérents. Nous les avons en particulier accompagnés dans l’utilisation des aides gouvernementales et avons relayé massivement le plan de relance 

Cette période nous a permis de proposer  un nouveau programme : « riposte ». Un diagnostic à 360° de trois jours, avec possibilité de subvention à 70% des mesures en résultant. Il y avait deux postures possibles : défensive (par exemple dans l’aéronautique), ou offensive, là où il y a eu appel d’air covid. Ce type de programme est particulièrement utile, parce que le dirigeant de PME n’a pas toujours le temps de prendre du recul. On a voulu apporter un effet miroir, un effet révélateur. Et profiter de ce que beaucoup d’entrepreneurs ont vu leurs certitudes remises en cause. 

Je constate, cependant, chez certains, de l’attentisme. Ils pensent maintenant que le monde d’avant va revenir. Ce qui me semble erroné. Ne serait-ce que du fait de la pression sur les matériaux, ou de la difficulté de garder des compétences dans des secteurs fortement touchés tels que l’aéronautique.

Un aspect positif de l’épidémie a été, pour le monde de la Santé et en particulier pour les biotech, d’amener l’Etat à préciser sa stratégie, ce qui conduit à un bon alignement entre le niveau national, régional et les axes de travail du PMT. Les biotechs ont le vent en poupe actuellement avec l’émergence, par exemple, de médicaments en thérapie innovante. Il y a beaucoup d’appels à projets. Nous faisons face à de grands défis, bio production, médecine personnalisée, NRBC… Maintenant, il s’agit de structurer durablement la filière en région.

Quant aux Medtech, elles souffrent d’une réglementation extrêmement contraignante, qui limitent leur potentiel de développement avec un nouveau règlement européen très contraignant

Finalement, dans le secteur de l’aéronautique, le fait que nos adhérents soient des sous traitants de rang 3 ou 4, leur donne une grande souplesse d’adaptation et des possibilités de diversification. Les carnets de commandes après s’être effondrés commencent à se réorienter positivement, il faudra accompagner le redémmarage. 

Quelles sont les caractéristiques du Pôle ? 

Notre approche est double : Tout d’abord, on reste à l’écoute des adhérents, on est « centrés adhérents », et ensuite, on s’inspire de la culture de start up : agilité, créativité… on teste rapidement nos adhérents avec des propositions afin de voir si cela peut les aider concrètement et rapidement. Si tel est le cas, on lance l’action correspondante. D’ailleurs, cette approche proche du client et agile fait parfois des émules parmi nos adhérents et nos parties prenantes qui prennent des réflexes RetD, time to market…  de start up. Ainsi, récemment, j’ai fait prendre conscience à une petite entreprise traditionnelle qu’elle était en fait une start up ! A dire vrai, on apprend dans les deux sens et c’est passionnant. 

Comment voyez-vous l’évolution des pôles et des clusters ? 

Il faut rationaliser pôles et clusters car l’objectif est le même : innover, entreprendre, favoriser le business, notre souveraineté et une économie profitable et durable

Je pense que l’on a trouvé la bonne formule, et que c’est peut être celle que retiendra l’Europe. Il faut effacer les frontières et développer une vision marché, une vision RetD autour de nos filières d’excellence qui sont nombreuses sur le territoire. 

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

Un avis sur « PMT : culture start up »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :