Association des interpreneurs : un tournant ?

L’association des Interpreneurs veut élucider le mystère de la créativité française : pourquoi ne fait-elle pas de notre pays une puissance économique prospère et sure d’elle-même ? 

Voici un point d’avancement de son travail en juin 2021.  

Le rapport de janvier 2021

Notre rapport paru en début d’année constatait que la créativité française est réellement exceptionnelle, mais que la plupart des entrepreneurs français souffrent d’une faiblesse rédhibitoire : le chacun pour soi. Les autres nations « chassent en meute ». C’est un avantage décisif. (Voilà pourquoi notre association s’appelle « interpreneurs ». L’interpreneur est un entrepreneur qui fait de « l’inter », qui sort de son entreprise pour consacrer son talent d’entrepreneur à ce qui l’entoure, en particulier son territoire.)

Quant à l’Etat, il est très généreux vis-à-vis de l’entreprise, eu égard à la taille de notre économie. Mais ce qu’il fait est d’une très grande complexité. Elle est souvent perçue, paradoxalement, comme de l’hostilité par le dirigeant, qui en profite rarement comme il le devrait. 

Projets collaboratifs

Depuis le début de l’année, outre la poursuite de nos consultations (nous approchons la centaine d’interviews), nous nous sommes engagés dans deux projets collaboratifs :

  • Avec France Clusters, la fédération des groupements d’entreprises (il y en a 300 en France, regroupant 80.000 entreprises), nous menons une étude auprès des clusters d’entreprises, de façon à comprendre quels sont les facteurs de succès de la coopération entre entreprises, et comment accélérer le phénomène cluster en France. 
  • Avec l’ANNR, l’Association Nationale des Nouvelles Ruralités (elle organise le « parlement rural » et a rédigé « l’agenda rural »), et France Clusters, nous proposons une méthode pour concevoir et mettre en oeuvre un projet économique territorial. Ce projet est le pilier économique du Contrat de Relance et de Transition Ecologique (CRTE), en cours de négociation entre l’Etat et les collectivités territoriales.

Principales observations

Nos entretiens montrent chez la plupart des dirigeants de PME des idées « non abouties », concernant des innovations, des acquisitions, des transformations de leurs processus de fabrication, etc., par manque de temps et de moyens. C’est une conséquence de la « solitude » de beaucoup de dirigeants français. Pour changer ces idées en réalisations, qui auraient généralement un impact majeur sur leur entreprise, il faut peu de choses. (Par exemple, un ingénieur projet, comme en proposent les clusters.)

Un autre enseignement que nous tirons de nos études est que la plupart des PME pêchent par manque de techniques de management (notamment : outils de pilotage, techniques de communication et de développement commercial, gestion de trésorerie, management des ressources humaines), communes dans d’autres pays. Elles en ont généralement une connaissance tacite, mais elles ne l’exploitent pas. Elles les acquièrent facilement dès qu’elles rompent leur isolement (par exemple en entrant dans un cluster). On a donc là un très puissant, et quasi immédiat, accélérateur de croissance.

C’est ici que se situe le principe de la méthode proposée par l’ANNR, France Clusters et notre association. Les territoires présentent les conditions favorables à la création de ce que le professeur M.Porter a appelé « business clusters » (qu’il définit comme une « concentration géographique d’entreprises et d’institutions interconnectées dans un domaine donné[1] »). Au cours du temps, un « écosystème » d’entreprises s’y est développé et a acquis un savoir faire collectif unique. Ce qui est aussi vrai de leur population et en ce qui concerne leurs institutions publiques et parapubliques. A l’image d’Hollywood, de la Silicon Valley, ou de la région de Cognac, ces « business clusters » sont le creuset de l’innovation mondiale. C’est un patrimoine exceptionnel dont les collectivités ont rarement conscience. 

Nous constatons que, pour « créer une réaction en chaîne » à partir de cette masse critique, il suffit que des entreprises motivées se regroupent autour d’un projet d’innovation commun, avec l’appui de la collectivité et des institutions publiques. L’idée de l’innovation résultera de la rencontre entre le savoir-faire patrimonial du territoire, la technologie moderne, et l’évolution des attentes de la société et du consommateur. Et ce projet, s’il réussit, créera un cercle vertueux entrepreneurial, toujours plus d’acteurs venant s’y joindre. D’ailleurs, son ambition doit être moins économique que la volonté de créer chez tous, entreprises, élus, citoyens, administration locale… une grande fierté et un fort sentiment d’appartenance. C’est l’enseignement que l’on peut tirer des succès de Produit en Bretagne ou du cluster de la glisse basque

La France en changement ?

Nous rencontrons, effectivement, un peu partout, en particulier auprès de l’Association des Communautés de France, un grand intérêt pour la méthode que nous proposons. L’action économique de beaucoup de collectivités locales se limitait jusqu’ici au commerce. Toutes sont conscientes de l’importance de la PME, mais ne savent pas toujours bien comment stimuler son développement. Notre méthode leur apporte le moyen de ce faire. 

En conclusion, nous pensons donc que, combinés à cette méthode (ou à une méthode équivalente), les CRTE permettent de profiter de l’aide exceptionnelle que l’Etat consacre à la relance de l’économie française pour révéler le patrimoine entrepreneurial de nos territoires, et faire décoller leur économie, et donc l’économie nationale. C’est une occasion de changement en profondeur du pays qui pourrait bien être sans précédent. 


[1] PORTER, Michael E., Clusters and the New Economics of Competition, Harvard Business Review, novembre-décembre 1998. 

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

Un avis sur « Association des interpreneurs : un tournant ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :