R2E : l’association qui rapproche l’entreprise et l’enseignant

Dans leur rapport, Benjamin BERTRAND, Philippe BODENEZ et Etienne HANS concluent que la PME est prise dans un « puits de potentiel ». Comment l’en tirer ? « Il faut, d’après nous, avant tout et surtout revaloriser l’économique. » En particulier, « l’éducation : comment faire pour y parler plus et mieux d’économie ? Comment introduire des contenus renouvelés, plus modernes et plus appropriés que le manifeste du parti communiste ? Comment développer la porosité́ entre école et entreprise, et le brassage entre professeurs et entrepreneurs ? »

Eh bien, ils semblent avoir été entendus. Voici ce que dit le site de l’association Rencontres Entreprises Enseignants (R2E – https://www.rencontres2e.com) :

« Une association qui rapproche l’école et l’entreprise

Notre association est née :

  • D’un constat : le monde de l’enseignement et celui de l’entreprise ne communiquent pas suffisamment, et risquent de ne pas toujours se comprendre.
  • D’un besoin : créer du lien entre les entreprises et les enseignants pour mieux se comprendre et mieux préparer l’orientation et l’insertion professionnelle des jeunes.
  • D’une envie : organiser des formations pour les enseignants en immersion dans les entreprises et organiser des concours pour les lycéens afin qu’ils développent leurs compétences comportementales ou transversales (soft skills). »

Un entretien avec Marie Hosiane USABAZAHABWA, chargée de mission développement et fundraising de R2E.

Quelle est la mission de R2E, et quel est votre rôle ?

Le but de R2E est de valoriser le rapprochement « école entreprise » au travers de ses actions. 

Notre association est composée d’acteurs de l’éducation et de l’entreprise.

Je suis un des trois permanents de l’association, je m’occupe du développement et du financement de R2E. Et j’ai le plaisir de constater que nos actions commencent à porter leurs fruits ! 

R2E repose beaucoup sur les bénévoles. Ils nous donnent beaucoup de temps. Le moteur du bénévole, c’est la conviction !

Nous avons deux cibles :

  • Le personnel de l’éducation, pas uniquement les enseignants. En particulier, nous produisons des supports pédagogiques, qui sont en libre accès sur notre site internet, nous organisons aussi des formations animées par nos membres bénévoles et nos partenaires. L’année dernière nous avons formé 963 enseignants, qui, à leur tour, ont sensibilisé 48150 élèves, selon l’enquête de satisfaction que nous réalisons. Depuis l’origine, nos formations ont touché plus de 9 975 enseignants et 498 750 élèves.
  • Les élèves du secondaire sont sensibilisés par leurs enseignants qui participent à nos formations. Certains lycéens sont aussi directement sensibilisés lorsqu’ils participent à nos concours.

Quels réseaux utilisez-vous pour informer les enseignants ?

Celui de la CEFPEP (Centre d’Études et de Formation en Partenariat avec les Entreprises et les Professions), un service du ministère de l’Education national, d’abord. Ce service a la possibilité d’envoyer des mails aux 880.000 enseignants – qui les lisent avec intérêt !

Les enseignants, membre de l’association représentent un formidable relai car ils peuvent recommander ces formations à leurs collègues.

Nos partenaires peuvent également relayer l’information dans leur propre réseau.

Quel est votre programme ? 

Nous proposons différents types d’actions autour de trois grandes thématiques, le numérique, l’orientation et l’entrepreneuriat. 

Pour les projets en lien avec le numérique, par exemple, nous avons organisé une journée de formation destinée à tous les acteurs éducatifs. Le titre de cette formation était : « le numérique, des métiers et des formations pour un monde à inventer ». Nous avons fait en sorte de réunir des intervenants issus aussi bien de l’enseignement que de l’entreprise. Pour illustrer les propos de faits concrets, des élèves en formation continue et en alternance sont également intervenus sur l’une des tables rondes. Ceci a permis aux enseignants de mieux comprendre les opportunités et les possibilités d’orientation dans le secteur du numérique. 

Sur le sujet de l’orientation, nous avons organisé une formation sur la création d’un réseau social professionnel pour le personnel éducatif. Celle-ci a été animée par des membres bénévoles de l’association et des collaborateurs de LinkedIn. Durant la formation nos membres bénévoles, enseignants de profession, ont détaillé le contenu pédagogique qui permet de mettre en place des ateliers de travail en classe sur des sujets tels que la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation. Ces éléments sont téléchargeables sur notre site internet. Les collaborateurs de LinkedIn ont expliqué comment créer un profil LinkedIn efficace et comment l’entretenir. Le but de cette formation était de permettre aux enseignants de transmettre à leur tour ces méthodes à leurs élèves. Pour inciter les élèves à être plus présents sur ce type de réseaux sociaux professionnels, nous avons organisé un concours pour les lycéens de la voie professionnelle. L’objectif premier est de les motiver à se constituer un réseau professionnel le plus tôt possible. Il leur servira dans la recherche d’un stage, d’une alternance et même d’un emploi. Ce projet a été réalisé dans le cadre d’un appel à projet de la Région Île de France.

Sur le thème de l’orientation, nous organisons des concours de lycéens des voies générale technologique et professionnelle pour initier les jeunes à la création d’entreprise. 

Le concours Parcours Entreprendre est destiné aux élèves de 2nde ayant choisi l’option Management et Gestion et le concours de l’Excellence Entrepreneuriale est destiné à tous les élèves de la voie professionnelle. L’entrepreneuriat est un excellent levier pour aider les jeunes à acquérir des compétences dites « hardskills » et « softskills ». Ils apprennent les sciences de la gestion et également le travail en équipe. 

Pour accompagner les enseignants, nous organisons une formation intitulée « l’entrepreneuriat dans l’enseignement ». Une journée de formation en plénière le matin, avec des témoignages de professionnels de l’enseignement et de l’entreprise, et des ateliers pratiques l’après-midi pour faire découvrir des pratiques pédagogiques et des outils innovants utilisables en classe.

Quels sont vos modes d’action ? 

En dehors de nos outils pédagogiques, nous faisons des formations :  

Par exemple, nous venons de faire une formation au numérique, présidée par la députée Céline Calvez, qui est membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale. Nous avions plus de deux cents participants, majoritairement des enseignants, de toutes les disciplines. Ce qui est le signe d’une évolution favorable, puisque, au début, nous avions surtout des enseignants en économie et gestion. 

Nous organisons aussi pas mal de concours. Ils ont du succès, en dépit des conditions exceptionnelles dans lesquelles nous vivons !

Il y a des concours entrepreneuriaux pour les lycéens de toutes les voies. C’est Laure Closier de BFM TV, qui anime la cérémonie de remise des prix, le 9 juin prochain. Ces concours sont parrainés par le chef étoilé et corédacteur du rapport ministériel sur la transformation de la voie professionnelle, Régis Marcon. Nous avons été surpris par la créativité des élèves, alors qu’ils ne sont qu’en seconde. Ils ont pris la mission à cœur !

Le concours « Mon Réseau Pro » est, pour le moment, réservé aux établissements de l’Île de France, et sera reconduit l’année prochaine. Les gagnants profitent d’un accompagnement par des collaborateurs de nos entreprises partenaires qui les aideront dans la construction de leur projet professionnel, ils se partagent également un prix de 1000€ sous la forme de chèques-cadeaux. 

Dans quel sens envisagez-vous de faire évoluer vos contenus ?

Je me demande s’il ne manque pas quelque-chose à nos concours entrepreneuriaux. Pour répondre aux questions des élèves, rendre l’entreprise plus vivante, et faire mieux comprendre ce qu’est la création entrepreneuriale, pourquoi ne pas inclure, dans nos programmes, quelques chefs d’entreprise bénévoles ?

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

Un avis sur « R2E : l’association qui rapproche l’entreprise et l’enseignant »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :