La beauté est dans les yeux de ceux qui regardent

Rien n’est bien chez lui. Tout est mieux ailleurs. On dit que le Français s’auto flagelle !

Kamel Sécraoui, c’est tout le contraire. La créativité de ce designer, qui croule sous les prix internationaux (https://www.kld-design.fr), perçoit l’originalité partout ou elle se trouve !

Quel est votre parcours ?

Pendant dix ans, j’ai été graphiste dans une agence de communication. Je récupérais les chutes d’adhésif. Je les utilisais pour embellir la ville. On appellerait cela maintenant du « street art ». C’est ce qui m’a donné l’idée de monter un studio de création, KLD Design. Je me sers des « verrues urbaines » pour en faire quelque-chose de beau. 

« La beauté est dans les yeux de ceux qui regardent », a dit Oscar Wilde ! J’ai toujours vu la beauté des choses. J’ai passé mon enfance au Mirail, à Toulouse. Un jour, un journaliste a fait un reportage sur mon quartier. Il ne s’est focalisé que sur ce qui était négatif. Eh bien moi, j’y ai été heureux, mon enfance a été pleine de découvertes, comme apprendre à nager, à skier, a faire du bateau, par exemple. Je veux sortir du cercle vicieux du misérabilisme et de la victimisation !

Par exemple ? 

Nous travaillons sur les palissades de chantier. On sait que ça va être tagué. On les rend plus artistiques, moins commerciales. On explique aux constructeurs qu’ils doivent jouer local, faire oublier à la ville le temps des travaux. C’est apprécié par les voisins !

Un autre exemple est le banc NAELOU (https://www.naelou.com). On ne trouve plus de bancs dans les villes. Les mairies ont peur des dégradations. On a inventé un banc dont les trous sont remplacés par des mots d’amour. C’est un projet coopératif. Des ateliers d’écoliers créent des mots d’amour. On les découpe dans la tôle. 

Nous travaillons partout, en Vendée, vers Grenoble, à Paris, à Lille, et dans bien d’autres villes. Nous avons exposé à New York et à la biennale de Venise, entre autres.

Nous ne faisons que répondre aux appels entrants. C’est le bouche à oreilles qui crée notre notoriété. 

Qui sont vos clients ? 

Parmi nos clients, nous avons beaucoup de maires « qui veulent bouger », qui veulent quelque-chose de différent, qui sortent de leur zone de confort. Eh bien, cent pour cent d’entre eux ont été réélus !

Sur quoi travaillez-vous actuellement ? 

Nous cherchons à contacter la mairie de Paris. Nous voulons remplacer les cadenas des ponts de la Seine par des mots d’amour et fraternels, avec les bancs Naelou – plus poétiques et respectueux du patrimoine !

Mais, surtout, c’est Design Art City, le label d’esthétique urbaine (https://design-art-city.com). C’est un label et une association. Dans l’esprit de « ville fleurie », ce label est le premier à reconnaître l’esthétique urbaine, à récompenser les paysages urbains singuliers, à faire la promotion de la culture urbaine, de ceux qui sortent de leur zone de confort pour être créatifs. C’est un label qui parle d’art et des événements culturels de la ville. Il arrive à un moment où les élus et le secteur du tourisme, en particulier les hôteliers, cherchent des idées. 

Nous avons déjà l’appui de Jack Lang et de plusieurs maires. Il nous faut maintenant une grande ville pour que le projet décolle !

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

Un avis sur « La beauté est dans les yeux de ceux qui regardent »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :