Reprendre une PME lorsque l’on vient d’une multinationale

Pascal Wirth dirige Croce Costa AFV, une miroiterie fondée en 1904. (https://verresetmiroirsenseine.fr)

La passion de Pascal Wirth c’est la recherche. Il y commence sa carrière. Mais il découvre que « les gens ne savent pas travailler en équipe ». Il bifurque vers l’informatique. Ce qui l’amène au poste de mandataire social d’une société de conseil appartenant à une multinationale. Mais celle-ci fait l’objet de deux rachats, le dernier par une entreprise indienne, qui lui « retire sa sève ». Pascal Wirth veut retrouver un sens à sa vie professionnelle. Il démissionne et reprend Croce Costa AFV. 

Changement de carrière peu évident. Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Comment avez-vous fait pour reprendre une entreprise ? 

Je suis passé par le programme Repreneur d’affaires du CRA (Cédants et Repreneurs d’Affaires). 

En six mois, j’avais identifié une entreprise, en moins d’un an, j’en étais propriétaire. 

Après avoir passé des années dans le conseil, je voulais faire de la production, en profitant de mes savoir-faire dans l’innovation, le digital et la direction d’entreprise. J’avais ciblé le métal, le bois ou le verre. J’ai choisi le verre, qui était moins concurrentiel. 

La spécialité de l’entreprise, c’est le verre feuilleté. La miroiterie de qualité. Ainsi que le dépannage rapide, ce que nous permet notre atelier. Nous faisons des œuvres d’art, des enceintes acoustiques, du verre opacifiant, des crédences, des fonds de douche, de la miroiterie… C’est le traditionnel qui nous fait vivre, mais c’est l’innovation qui fait parler de nous. 

Nous travaillons  dans la « déco premium », pour les architectes, les architectes d’intérieur, les artisans et les particuliers, ainsi qu’avec Saint Gobain, pour de petites séries, et la verrerie de Saint-Just (une filiale de Saint Gobain), pour le vitrage historique. Parmi nos réalisations, il y a quelques bâtiments historiques !

Notre site web, dont je m’occupe personnellement, nous aide beaucoup. Il raconte une histoire. Il crée la curiosité. Ensuite, les gens viennent voir le travail à l’atelier. C’est de là que proviennent nos commandes. Nous choisissons celles que nous retenons en fonction de notre valeur ajoutée. 

En deux ans, la société a crû de 50% par an. De 28 devis par mois, nous sommes passés à 250. Le métier vous permet de dégager un salaire très rapidement même en remboursant la dette senior. 

Avez vous rencontré des difficultés ?

Les Gilets jaunes, les grèves et le confinement nous ont fait perdre 30% de chiffre d’affaires.

En outre mon bailleur a résilié mon bail pour construire à sa place un hôtel. J’ai beaucoup de mal à me faire entendre à la mairie qui n’a plus la volonté de ses prédécesseurs d’avoir un centre artisanal à Boulogne-Billancourt. Les pouvoirs politiques comprennent mal l’entreprise et le commerce, et ont peu d’intérêt pour eux. Mes clients m’ont proposé de faire une pétition ! Je cherche un nouvel emplacement ce qui est une perte de temps lorsque l’on vit un événement comme le COVID, au lieu d’être à 200% sur son activité !

Quels conseils donner au cadre qui veut reprendre une entreprise ? 

Le conseil essentiel, c’est travailler en réseau. Quand on est dirigeant, on a besoin de soutien. Il y a intérêt à être entouré. Etre avec des pairs permet de trouver des solutions immédiates à ses problèmes. Il y en a toujours un qui les a résolus.

Mon réseau vient du CRA. Nous étions une promotion de 18. Sur ces 18, douze on repris une entreprise, et je travaille de près avec deux d’entre eux. L’un développe des ERP pour miroitiers, l’autre fait de la rénovation haut de gamme. On s’appelle régulièrement, pour échanger. Le fait d’avoir chassé ensemble nous a donné la même vision des choses.

Car il faut un réseau qui ait la même compréhension des enjeux, les mêmes objectifs. Mes anciens collègues, par exemple, qui travaillent dans de grandes entreprises, ne comprennent pas de quoi je leur parle. 

Le CRA m’a aussi donné un carnet d’adresses de banquiers, avocats, experts comptables, chambres de commerce, etc. et m’a fait connaître tout ce qu’il fallait pour monter une société, par exemple comment obtenir des prêts d’honneur. 

Il y a d’ailleurs maintenant beaucoup d’aides, pour la trésorerie, la reprise, l’innovation… en particulier de la BPI. J’ai décroché une subvention Innov’up pour la mise au point d’une innovation de verre intelligent. Cependant, monter un dossier Innov’up est compliqué pour un dirigeant, surtout lorsqu’il n’a pas de background financier. Idem pour TP’UP que j’ai aussi obtenu.

Un autre réseau est celui de la profession. J’ai rencontré des miroitiers. Ils sont venus me voir. J’ai trouvé un ensemble de gens très ouverts. C’est grâce à eux que j’ai obtenu le marché de Saint Gobain. 

Il faut, aussi, apprendre le produit sur lequel vous allez travailler. J’ai fait un demi-CAP de décorateur de verre de la ville de Paris. Un demi parce que j’ai repris l’entreprise en janvier et que je ne pouvais plus aller au bout de la formation.

Finalement, il y a le business plan, nécessaire au financement. Il est hyper important d’être très clair, de trouver les bons mots. N’importe quel lecteur doit comprendre. Je l’ai fait lire à mes enfants et ils m’ont aidé à le modifier jusqu’à ce qu’ils le comprennent. Les banquiers m’ont dit que c’était brillant et agréable : on sait où l’on va !

Qu’est-ce qui vous motive ?

Mon plaisir, c’est la création ! Il n’y a plus personne pour me dire ce que je dois faire !

Publié par christophefaurie

Co fondateur de l'association des INTERPRENEURS. Comment rétablir le plein emploi en tirant parti de la créativité de la PME traditionnelle.

2 commentaires sur « Reprendre une PME lorsque l’on vient d’une multinationale »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :